Chasse combinée bécasses, oies et gibier d’eau au Québec

Ce séjour est sur une durée de 9 jours dont 7 nuits et 6 jours d’activités.

La période de chasse à la bécasse débute aux alentours de mi-septembre et celle de l’oie et du gibier d’eau aux alentours du début septembre, c’est le Ministère des Ressources Naturelles de la Faune qui détermine quelques mois auparavant la date d’ouverture chaque année car cela dépend de la migration de ces oiseaux.

Le forfait de chasse combiné bécasses, oies et gibiers d’eaux proposé comprend le transport aller-retour en camion entre l’aéroport de Montréal (Pierre-Elliott Trudeau) et la pourvoirie où vous passerez votre semaine. C’est en pension complète que vous passerez votre séjour aux seins de la pourvoirie. Les six jours de chasse à la bécasse, oie et gibier d’eau se déroulent sur des terrains privés et sans aucune pression de chasse.

Vous chasserez accompagné d’un guide professionnel, le matin à l’affût dans des « cercueils » la Bernache du Canada à l’aide d’appaûts et de formes, dans les champs céréaliers des villages environnants. Une fois que vous aurez atteints votre limite de prélèvement (5 oies par chasseurs) si la population d’oiseaux le permet mais aussi dépendamment de votre coup de fusil… nous partirons chasser la bécasse d’Amérique dans nos bois.

Lors de vos différentes sorties de chasse à la bécasse, vous croiserez très certainement quelques gélinottes huppées et lièvres d’Amérique qui cohabitent dans ce biotope fait de trembles, d’aulnes et de framboisiers au sol.
En soirée, il y aura aussi la possibilité certains soirs et si la migration le permet que vous pratiquiez quelques chasses aux canards, à la passée.

La saison de chasse à la bécasse se déroule sur 5 semaines. Au long des semaines le paysage et ses couleurs changent très rapidement. Vous pourrez trouver lors des 2 premières semaines suivant l’ouverture, des bécasses sédentaires car elle sont présentent dans nos boisés dés le mois d’avril, après la fonte de la neige et elles nichent alors ici. Ce sont donc des oiseaux assez malins, qui connaissent leurs terrains et avec un boisé encore assez feuillus, ceux sont habituellement les bécassiers qui apprécieront ces semaines là.

Lors des deux semaines qui suivent, les feuilles des arbres débutent à tomber et la migration de la bécasse se fait ressentir, les oiseaux sont moins piétards et se laissent plus facilement arrêter par vos chiens, ceux qui permet de les voir un peut plus longtemps au sol ou en l’air…

La cinquième et dernière semaine peut être la plus plaisante pour vous mais il faut se méfier de cet oiseau migrateur et de la météo qui nous réserve parfois des surprises… il n’y a pratiquement plut de feuilles dans les arbres à cette période de l’année donc cela vous permettra de bien voir les oiseaux lors de leur envol, mais des gelées parfois trop rapides peuvent provoquer le départ précipité de certaines bécasses.

La période pour la chasse de l’oie, pour être certains de votre taux de réussite se déroule sur 4 semaines et il ne faut pas oublier que c’est un oiseau migrateur, cela inclus donc que sa date de passage n’est jamais la même d’une année sur l’autre mais nous pouvons nous baser tout de même sur l’expérience des années précédente. C’est donc entre la fin du mois de Septembre et le début du mois d’Octobre que la Bernache du Canada est la plus présente dans notre région.

Cette description sommaire des semaines de chasse pourra peut être vous permettre d’avoir une idée sur le déroulement des semaines et vous aider à choisir celle qui vous correspond le mieux. C’est votre futur guide qui a essayé de vous transmettre sa vision des différentes semaines de chasse aux petits gibiers sédentaires et migrateurs, mais dites vous bien qu’aucune semaine ne se ressemble, elles ont toutes leurs charmes et c’est en venant vivre un séjour inoubliable ici que vous aurez une véritable idée de ceux qu’est la chasse au Canada…

Ce qu'il vous faut savoir

  • Le billet d’avion aller-retour, Paris-Montréal coûte environ 500 euros.
  • Vos permis de chasse aux petits gibiers et aux gibiers migrateurs vous serons remis à la pourvoirie.
  • Vous pouvez emmener vos cartouches (jusqu’à 5kg dépendamment des compagnies aérienne) pour chasser car le plus petit plomb vendu ici est le 8 et il n’y a pas de disponibilité en bourre grasse.
  • Vous aurez une taxe pour les armes à feu à l’aéroport de Montréal à payer, à un coût de 15 euros environ par arme.
  • Si vous venez avec votre chien, une taxe pour les animaux de compagnie vous sera exigée en passant les douanes à l’aéroport de Montréal, 15 euros environ.
  • Le pourboire au Québec est une marque de remerciement et de satisfaction du client, pour votre guide il est conseillé de donner 15 euros par jour par chasseur environ.
  • Si toutefois vous ne possédez pas de chien et ne souhaitez pas le faire voyager, il vous sera toujours possible de louer le chien d’arrêt de votre guide, moyennant 60 euros par jour, pour le groupe de chasseur (environ 3 chasseurs pour un guide)

Les limites de prélèvement

  • Bécasses, 4 par jour, par chasseur et 24 en possession totale durant votre semaine.
  • Gélinottes, 5 par jour et par chasseur.
  • Bernaches du Canada, 5 par jour et par chasseur.
  • Lièvre, aucune restriction.

Forfait :

  • Transfert depuis l’aéroport à l’auberge
  • 9 jours / 7 nuits
  • Pension complète
  • 4 jours de chasse à la bécasse et gélinotte
  • 2 jours de chasse à l’oie et aux canards
  • Les 2 permis de chasse (migrateur et sédentaire)
  • Spa et Sauna sur place
  • Accès au gratuit wi-fi
  • Possibilité de pêcher le soir

Dates disponibles :

  • Du 15 au 22 Septembre 2018
  • Du 22 au 29 Septembre 2018
  • Du 29 Septembre au 6 Octobre 2018 BIENTÔT COMPLET
  • Du 6 au 13 Octobre 2018 COMPLET
  • Du 13 au 20 Octobre 2017

Contact